Capot voiture

Guide complet pour bien entretenir le capot de sa voiture

Inutile de rappeler à un propriétaire automobile combien il est important d’avoir un engin toujours propre et bien rangé. Nombreux sont ceux qui limitent l’entretien de leur voiture au nettoyage de la carrosserie et des sièges intérieurs. On accorde peu d’intérêt à l'entretien du capot et son contenu. Or, entretenir sous le capot est une attitude plus qu’avantageuse.

Positionné à l’avant du véhicule, le capot est chargé de protéger le moteur et toutes ses constituantes. C’est également un nid de saletés qu’il faut vérifier en permanence. Au-delà de l’apparence, l’entretien du capot d’une voiture permet de prévenir des problèmes mécaniques et électroniques, afin de prolonger leur durée de vie. Le nettoyage du capot de voiture est une chose assez délicate.

Avec un peu de maîtrise et quelques astuces, vous saurez comment vous y prendre. Utilisez un dégraissant sur les différentes pièces métalliques non sensibles du moteur. Choisissez les bons produits de lavage. Nettoyer sous votre capot après 40 000 km parcourus, pour éviter d’exposer votre voiture à certains risques. Procéder toujours à un bon séchage après lavage.

Entretien du capot d’une voiture : Les préalables

Lorsqu’on souhaite nettoyer le compartiment moteur, il existe des précautions à prendre pour éviter d’endommager l’ensemble du dispositif.

Commencez par vous assurer que le moteur est tiède ou froid. Le moment idéal pour procéder au nettoyage sous le capot, c’est lorsqu’il est au repos et froid. Laver un moteur chaud vous expose à des risques de brûlures et de dommages sur les pièces chaudes. Ce nettoyage doit se faire tôt le matin après que le moteur a refroidi toute la nuit.

Une fois que le moteur est froid, il faut mettre en sécurité ses parties sensibles. L’eau et les autres liquides utilisés pour le nettoyage peuvent endommager certaines pièces fragiles.

À l’aide du ruban plastique ou des sacs plastiques, pensez à couvrir :

  • L’alternateur ;
  • Entrée d’air ;
  • Le capuchon du distributeur ;
  • Les relais et connexions électriques (fusibles, cosses…) ;
  • Toutes les composantes électroniques qui peuvent être grillées.

Le prochain préalable consiste à enlever certains filtres qui s’avèrent vulnérables à l’eau. C’est le cas du filtre d’admission d’air et le filtre à air de l’habitacle. Les autres filtres qui peuvent résister à l’eau, doivent être couverts au plastique.

Après les filtres, il faut protéger la batterie en déconnectant ses câbles. L’eau qui va être introduite sous le capot peut se retrouver dans la batterie et causer un court-circuit dans l’ensemble du véhicule.

Entretien capot d'une voiture

Entretien du capot d’une voiture : De quoi a-t-on besoin ?

Pour nettoyer sous le capot d’une voiture, il est indispensable, une fois que les précautions préalables sont prises, de rassembler rapidement le nécessaire pour la séance.

Vous aurez besoin de :

  • Dégraissant ;
  • Savon de lavage de véhicules (sans polymère, ni cire) ;
  • Protecteur en vinyle ou caoutchouc ;
  • Vêtements en microfibre ;
  • Tuyau et d’un tuyau ;
  • Brosse ;
  • Gants et des lunettes de protection.

Comment procéder au nettoyage du capot ?

Si vous décidez de nettoyer vous-même le capot de votre voiture, vous devrez y aller étape après étape.

Retirez à la main ou à l’aide d’un souffleur, les plus grosses saletés (boues, feuilles, papiers, fils et autres détritus…), qui ont pu être coincées sous le capot. Après avoir évacué les gros détritus, vaporisez votre dégraissant sur les différentes pièces métalliques non sensibles du moteur. Cela permet de desserrer les multiples graisses.

Le dégraissant doit reposer pendant quelques minutes, question d’agir efficacement. Passer à un rinçage du compartiment à l’eau ordinaire, afin de le débarrasser aussi bien des crasses, de la saleté et du produit dégraissant utilisé. La pression de ce premier rinçage doit être basse pour ne pas endommager les plastiques de protection.

Passez ensuite à la grande vaporisation du compartiment moteur. Il est indispensable d’y aller progressivement, de régler la pression à un bon niveau. Il faut éviter au maximum que l’eau ne pénètre les endroits sensibles du moteur (pièces électriques).

Une brosse ou un pinceau servira à enlever des saletés bien précises (interstices, boîtes à air, durits…). Sur les surfaces planes, servez-vous d’un chiffon de nettoyage pour gagner en temps.

Après rinçage, il faudra sécher l’ensemble du compartiment moteur de la voiture. Pour cette étape du nettoyage, vous devrez vous servir d’une serviette en microfibre de préférence. Avec cette dernière, vous passez la main pour aspirer entièrement l’eau qui se serait écoulée sur le distributeur, le bloc de bobines, l’alternateur.

Une fois les parties sensibles du moteur totalement séchées, il sera question d’enlever les sacs plastiques de protection qui ont été placés, puis de rebrancher les câbles de batterie. C’est en ce moment que le produit protecteur de caoutchouc servira. Il est indispensable de l’appliquer sur toutes les surfaces en caoutchouc et vinyle afin de leur donner un peu plus de résistance. La cire peut être utilisée pour les surfaces peintes.

Quelques signes qui doivent alerter

L’entretien de votre capot ne consiste pas uniquement à le nettoyer. Il est important de le suivre afin de déceler s’il a besoin de soin. Il peut arriver qu’il y a de la fumée sous le capot de la voiture, pour signaler un dysfonctionnement dans le compartiment moteur.

Cela peut être le fait :

  • Du radiateur qui est défectueux ;
  • D’une pompe à eau abîmée ;
  • Fuite du liquide de refroidissement ou que le niveau est bas ;
  • Défaillance d’un joint de culasse.

Ce sont des cas de surchauffe qui peuvent occasionner des dommages au niveau des autres pièces du compartiment moteur. Le passage chez un garagiste professionnel est plus que nécessaire afin de résoudre la panne.

Nettoyer le capot d'un véhicule

Bien entretenir le capot d’une voiture : Les bons réflexes à adopter

Pour éviter qu’un moteur ne se détériore, il est important de le surveiller en permanence. Il est également nécessaire de le nettoyer. Lorsqu’un moteur est nettoyé, on lui évite la rouille, les crasses, et même les problèmes d’évacuation de gaz. Cela participe à réduire les consommations en carburant de la voiture.

Quelques réflexes sont utiles pour réussir l’opération.

  • Nettoyage régulier : Toujours nettoyer sous son capot après 40 000 km parcourus, car ne pas nettoyer régulièrement son moteur, c’est exposer sa voiture à certains risques ;
  • Protéger les parties sensibles du moteur : Éviter de nettoyer sans protéger les parties sensibles du moteur (ECU, alternateur, arrivée d’air…). Ces dernières étant sensibles à l’humidité, il est possible que l’eau utilisée les affecte négativement et crée un court-circuit ou un choc hydraulique ;
  • Choisir les bons produits de lavage : Il en existe spécialement, destinés au nettoyage des moteurs sur le marché ;
  • Ne pas effectuer un lavage à haute pression trop près : Une pression d’eau trop forte, utilisée de très près sur le compartiment, peut faire sauter ou casser les bornes, les petites pièces du bloc, les contacts des différents câbles ;
  • Procéder toujours à un bon séchage après lavage : À défaut d’un nettoyeur à air comprimé, un tissu à microfibres passé sur toutes les surfaces cachées, permet d’éliminer toutes les eaux écoulées. Il est important de laisser le capot ouvert pour une évaporation rapide de l’humidité ;
  • Nettoyer les caoutchoucs : Les caoutchoucs garantissent l’étanchéité de certains éléments du moteur. Certains produits spécifiques sont conçus à l’effet de nettoyer ces matériaux et soigner leur apparence.

L’entretien du capot de son véhicule est une opération très importante. C’est le moyen idéal de lui garantir un bon fonctionnement et surtout de prolonger sa durée de vie. Cet entretien passe par des nettoyages réguliers et des visites chez le garagiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page